Conférence de Boris Cyrulnik / 7 juillet 2016, 18h

Par 22 juin 2016Archives

Conférence inaugurale de Boris Cyrulnik

Jeudi 7 juillet à 18h au temple du Chambon-sur-Lignon – Entrée libre, dans la limite des places disponibles

À l’occasion de l’inauguration de l’exposition et de la sortie du catalogue DESTINS D’ENFANCE. HISTOIRE DE MAISONS D’ENFANTS AU CHAMBON-SUR-LIGNON ET AILLEURS, Boris Cyrulnik donnera une conférence sur le thème du devenir des enfants qui ont vécu dans ces maisons pendant et après la guerre.
La conférence sera suivie d’une signature.

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre et psychanalyste. On lui doit le concept de résilience (renaître de sa souffrance), concept lié à une douloureuse expérience personnelle. Raflé en 1943 avec une partie de sa famille, il réussit à s’échapper, puis à se construire, sans ses parents morts en déportation. Depuis les années 1980, il se consacre à la transmission et la vulgarisation de son savoir en publiant de très nombreux livres scientifiques, notamment : Les nourritures affectives (Odile Jacob, 2002), Un merveilleux malheur (Odile Jacob, 2002), Les Vilains Petits Canards (Odile Jacob, 2004), Parler d’amour au bord du gouffre (Odile Jacob, 2007), De chair et d’âme (Odile Jacob, 2008) et Autobiographie d’un épouvantail (Odile Jacob, 2010). Son dernier ouvrage Ivres paradis, bonheurs héroïques vient de paraître chez Odile Jacob.

Son livre le plus intime est Sauve-toi, la vie t’appelle (Odile Jacob 2012, poche 2014). La présentation de l’éditeur : « Lors de ma première naissance, je n’étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937 à Bordeaux. On me l’a dit. Je suis bien obligé d’y croire puisque je n’en ai aucun souvenir. Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j’ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là. » C’est cette histoire bouleversante que Boris Cyrulnik nous raconte pour la première fois en détail dans ce livre où l’émotion du survivant se conjugue au talent de l’écrivain, où le récit tragique se mêle à la construction de la mémoire, où l’évocation intime d’une enfance fracassée par la guerre exalte la volonté de surmonter le malheur et de répondre à l’appel de la vie. Une histoire poignante, hors du commun, qui retentit profondément en chacun d’entre nous.

Cyrulnik

 

La conférence sera suivie d’une signature.

Commenter