Naissance du Réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France

Par 30 mars 2016Archives

Naissance du Réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France

Signature de la Déclaration de principe – Mercredi 23 mars 2016

SignatureConvention

Le 23 mars dernier, les représentants de 11 lieux de mémoire français se sont réunis au Ministère de l’Éducation nationale pour signer la Déclaration de principe qui marque officiellement la naissance du Réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France. L’une des missions principales du Réseau est la formation de jeunes Ambassadeurs de la mémoire dont le travail s’inscrira dans le Parcours citoyen de l’Éducation nationale. Outre la pédagogie et la transmission, le lien et le partage professionnel entre les institutions membres seront des objectifs importants pour le Réseau, coordonné par le Mémorial de la Shoah.

Le site internet du Réseau : www.ambassadeurs-memoire-shoah.org 

La brochure du réseau : http://www.memorialdelashoah.org/files/brochure-reseau-lieux-memoire-2016.pdf

Les institutions fondatrices : l’Amicale du camp de Gurs, le CERCIL-Musée Mémorial des Enfants du Vel’ d’Hiv, le CERD-Site de l’ancien camp de concentration Natzweiler-Struthof, le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, le Fondation du Camp des Milles, le Lieu de Mémoire au Chambon-sur-Lignon, la Maison d’Izieu-Mémorial des enfants juifs exterminés, le Mémorial de la Shoah, le Mémorial de Royallieu-Compiègne, le Mémorial du camp de Rivesaltes, le Mémorial national de la prison de Montluc (ONACVG)

Les partenaires du Réseau : Sous le haut patronage du Ministère de l’Éducation nationale, le Réseau bénéficie du soutien de la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives (Ministère de la Défense), de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, de la Direction interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

 Le communiqué de presse officiel : –CP Réseau Lieux de Mémoire

 

Commenter