Rencontre-Témoignage : de Tante Soly au Mazel / Vendredi 29 juillet 206, 18h

Par 22 juillet 2016Archives

De « Tante Soly » au « Mazel » : Histoire d’une maison d’enfants du Chambon-sur-Lignon

Rencontre-Témoignage avec Madeleine Leprêtre-Sèches, fille des fondateurs, et Paule Béal, ancienne directrice

Vendredi 29 juillet à 18h. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

La pension d’enfants Tante Soly est ouverte en 1940 par Emile Sèches et son épouse, eux-mêmes juifs réfugiés au Chambon-sur-Lignon. Environ 80% des enfants accueillis étaient d’origine juive.
M. et Mme Sèches sont restés plus de trente ans au Chambon : dans les années 1950, sur demande de la Sécurité sociale, ils font construire une nouvelle maison à l’extérieur du village, route de Saint-Agrève.
A la fin des années 1960, au moment de la retraite, Emile Sèches doit vendre Tante Soly. C’est L’entraide universitaire qui reprend la maison, sous la direction de M. et Mme Béal qui lui donnent un nouveau nom : Le Mazel.
La maison fonctionne encore aujourd’hui, comme Maison d’Enfants à Caractère Social, toujours gérée par l’Entraide universitaire.

Au cours de cette rencontre, Madeleine Leprêtre-Sèches, fille des fondateurs, et Paule Béal, ancienne directrice, évoqueront leurs connaissances et souvenirs. L’occasion de mieux comprendre l’histoire de cette maison d’enfants chambonnaise.

TanteSoly_Mazel

 

 

Commenter