La muséographie a fait appel à de nombreux documents d’archives et fonds photographiques conservés dans des musées et des institutions en France et à l’étranger. Des personnes privées, témoins de cette époque et leurs familles, ont également prêté ou donné des documents pour le contenu de l’exposition.

La commune a notamment reçu un fonds d’archives iconographiques donné par les descendants de Roger Darcissac, directeur de l’école élémentaire du Chambon qui a joué un rôle essentiel à cette époque. Passionné par la photographie et les films, une partie de ses archives a pu être sauvée et numérisée. Parmi ces documents, des films muets tournés entre 1940 et 1945.

La commune a également reçu de la famille Malécot un don de tampons et faux-papiers provenant de la filière d’évasion organisée par Mireille Philip.

La collaboration avec de nombreuses institutions et musées a largement contribué à la réalisation de l’exposition : Les Archives de la Cimade, celles du Parti Communiste Français, Le Mémorial de la Shoah à Paris, la Société d’Histoire du Protestantisme Français, la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine à Paris, les Archives Départementales de la Haute-Loire, le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon, le musée de la Résistance de Limoges, le centre d’archives de Yad Vashem à Jérusalem, la collection de la Fondation-Chambon, le fonds Auguste Bohny aux Archives de Zürich, le Mémorial de l’Holocauste de Washington.

photos archives fonds Darcissac