Juillet au Lieu de Mémoire / Programmation 2019

Par 24 juin 2019 septembre 18th, 2019 Archives

Juillet au Lieu de Mémoire

Expositions, conférences, spectacles …

 

Outre les deux expositions qui seront présentées cet été au Lieu de Mémoire (Gérard Garouste et l’école des Prophètes, du 5/07 au 29/09, et Écrivains et penseurs autour du Chambon-sur-Lignon, du 10/07 au 29/08), le mois de juillet sera chargé en événements variés :

          – Présentation du Carnet du Lieu de Mémoire n°3, « Chemins de mémoire sur le Plateau » :
. Jeudi 11 juillet à 18h30 à la Maison des Bretchs, avec un focus sur la Résistance armée en présence de Gérard Bollon et Jacky Henry. Gratuit
. Vendredi 12 juillet à 18h30 à la salle des associations de Fay-sur-Lignon, avec une conférence de François Boulet sur Fay-sur-Lignon/Les Vastres 1940-1944, avec le souvenir de Pierre Piton. Gratuit
. Jeudi 25 juillet à 18h30 à la bibliothèque de Tence, avec une présentation de Tence pendant la Seconde Guerre mondiale par les Amis du vieux Tence. Gratuit

          – Hommage à Charlotte Delbo, lecture spectacle par la compagnie Les 3 Coups l’Oeuvre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charlotte Delbo fut déportée pour faits de résistance. Rescapée d’Auschwitz, cette femme de lettres nous laisse un témoignage précieux.
Mardi 16 juillet à 18h30 à la Maison des Bretchs. Payant, 7 €. Dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France

Il est une gare où ceux-là qui arrivent sont justement ceux-là qui partent,
une gare où ceux qui arrivent ne sont jamais arrivés,
où ceux qui sont partis ne sont jamais revenus.
Charlotte Delbo

          – La survie des Juifs en France, 1940-1944, conférence de Jacques Sémelin. Historien spécialiste de la résistance civile, directeur de recherche au CNRS-Science Po Paris, Jacques Semelin présentera son livre publié en octobre 2018 : Comment et pourquoi 75 % des juifs ont-ils échappé à la mort en France sous l’Occupation, en dépit du plan d’extermination nazi et de la collaboration du régime de Vichy ? Comment expliquer ce taux de survie inédit en Europe, dont les Français ont encore peu conscience ? Jacques Semelin porte un regard neuf et à hauteur d’hommes sur les tactiques et les ruses du quotidien qui ont permis aux persécutés d’échapper aux rafles et déportations. Au-delà du contexte international et des facteurs géographiques, politiques, culturels, il montre que les juifs ont trouvé en France un tissu social complice pour les aider, surtout à partir de l’été 1942, malgré l’antisémitisme et la délation.
Jeudi 18 juillet à 18h30 à la Maison des Bretchs. Gratuit

         – Dialogue d’exilés, théâtre musical de Bertolt Brecht mis en scène par Olivier Mellor. À Helsingfors, au buffet de la gare, deux Allemands, Ziffel, un physicien et Kalle, un ouvrier, chassés de leur pays par… «comment s’appelle-t-il donc au juste ?»… devisent librement autour de verres de bière, à propos de la philosophie de Hegel, du rôle des vertus civiques, de la nécessité de l’ordre, des méthodes d’éducation et du plaisir que la pensée procure. Oscillant sans cesse entre humour et gravité, ils en reviennent cependant toujours à la cause de leur exil : Hitler et le IIIe Reich.
Lundi 22 juillet à 20h30 à la Maison des Bretchs. Payant, 15 € (billetterie Office de Tourisme ou Mairie du Chambon-sur-Lignon)

©NAVA

          – Le Rappoporchestra, un orchestre de famille. Orchestre de famille à géométrie variable, le Rappoporchestra est né de séances musicales improvisées entre frères et sœurs, cousins, oncles et grands-parents lors de rassemblements familiaux. Toutes les occasions sont bonnes pour sortir les instruments, danser au son des mélodies russes et klezmer et réveiller les racines d’Odessa. En 2016, le Rappoporchestra est primé au Concours Musical des Familles. D’origine juive, cette famille a été cachée au Chambon-sur-Lignon pendant la guerre. Jacques Livchine, présent dans l’orchestre, y est né en 1942. C’est pourquoi tous reviennent aujourd’hui.
Samedi 27 juillet à 20h30 à la Maison des Bretchs. Payant, 7 €

©Valentin Russo

          – Visite guidée du Lieu de Mémoire, à deux voix : Maxime Friedenberg, enfant caché au Mazet-Saint-Voy, apportera son témoignage tout au long de la visite menée par une médiatrice.
Mardi 30 juillet, à 10h30 au Lieu de Mémoire. Réservation conseillé, tarifs du Lieu de Mémoire

 

Rejoindre la discussion 2 Commentaires

Laisser un commentaire