La Montagne-refuge en 1941, conférence / Jeudi 15 juillet 2021, 18h30

Par 13 juillet 2021septembre 6th, 2021Archives

La Montagne-refuge en 1941

Conférence de François Boulet

Jeudi 15 juillet 2021, 18h30 à la Maison des Bretchs

 

Tout se met en place sur la Montagne pour accueillir les réfugiés au cours de l’année 1941.

L’économie d’accueil comme la religion huguenote font agir face aux quelques dizaines de Juifs qui arrivent, souvent libérés des camps d’internement du Midi de la France. Les maisons d’accueil d’échelle internationale, helvéticophile, sont inaugurés : la Guespy, l’Abric, le Coteau fleuri, les Roches. Le nouveau préfet Robert Bach découvre à l’été 1941 en Haute-Loire un lieu d’élite spirituelle et internationale au Chambon-sur-Lignon. Les pasteurs André Trocmé et Edouard Theis, le directeur d’école Roger Darcissac, l’homme politique André Philip mettent en place les groupes d’études bibliques, notamment via l’École Nouvelle Cévenole, où une résistance religieuse et spirituelle spécifique naît.
La Légion française des combattants, pétainiste, n’inspire plus confiance. Une panique contre le régime de Vichy, jugée réactionnaire et judéophobe, est même perceptible à la fin de l’été 1941 ; le clan « gaulliste » et protestant est alors sous surveillance par la gendarmerie et la police du Puy-en-Velay et une jeunesse montre clairement son hostilité à Vichy. Mais il faut distinguer le milieu chambonnais d’élite, des autres lieux de la Montagne, où les paysans et les notables locaux peuvent murmurer contre les « touristes », voire rester plus ou moins fidèles au maréchal Pétain.
Enfin, le pasteur Boegner, président du conseil national de l’Église réformée de France, se rend à nouveau sur cette Montagne un peu à part.

Cette conférence est proposée dans le cadre de la programmation du Mémorial de la Shoah autour de l’année 1941. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

François Boulet est historien, professeur agrégé au Lycée international de Saint-Germaine-en-Laye. Il est notamment l’auteur de Histoire de la Montagne-refuge, Éditions du Roure, 2008.

 

Laisser un commentaire