Colloque international / 24 au 27 septembre 2019

Par 18 septembre 2019 Actualités, Evènements

Les Justes : un patrimoine européen ?

Colloque international / 24 > 27 septembre 2019

Le titre de « Justes parmi les nations » a été créé en 1953 par la Knesset – parlement israélien – pour être décerné aux personnes non-juives « qui ont risqué leur vie pour venir en aide à des Juifs ». Cette distinction, médaille et diplôme, a été mis en œuvre par l’Institut Yad Vashem à partir de 1963. Mais il a fallu attendre les politiques mémorielles des années 2000 pour que les pays européens s’emparent, à des degrés divers, de cet aspect de l’histoire. La figure du Juste devient ainsi une catégorie « positive » pour parler de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah. À partir de l’exemple du Chambon-sur-Lignon et des villages environnants, ce colloque entend poser la question des processus de patrimonialisation des « Justes ». Comment est-on passé des témoignages, de la mémoire familiale et individuelle contenue dans le dossier constitué par Yad Vashem, à une figure emblématique dans l’historiographie de la résistance ? Comment cette mémoire s’incarne dans différentes échelles : individuelle, nationale et européenne ? Depuis une dizaine d’années, la patrimonialisation des Justes dans les politiques mémorielles des pays européens s’illustre par la place de plus en plus importante consacrée aux Justes dans les expositions et mémoriaux de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi par la construction de musées dédiés au sauvetage des juifs. Le Chambon est à nouveau un exemple emblématique pour le cas français, illustrant un phénomène européen.

Les présentations s’organiseront autour de deux parties. La première est consacrée à l’étude de la construction de la notion de Justes en Europe et, dans une étude comparative, à leur place dans les politiques de mémoire de différents pays européens. La deuxième interroge l’apparition des mémoriaux dédiés à l’histoire du sauvetage des Juifs : comment est-on passé du monument commémoratif au bâtiment, quels ont été les choix architecturaux d’un pays à un autre ?
Ce colloque rassemblera des historiens, des politistes, des sociologues, des muséographes et des responsables de sites en France et en Europe. Il sera suivi en juin 2020 d’une exposition sur ce thème réalisée par le Lieu de Mémoire.

Ces initiatives revêtent une dimension éducative et de formation à la recherche puisque les étudiants de deux Masters dédiés au Patrimoine culturel de l’université Jean Monnet (Lyon-Saint-Etienne) sont impliqués dans leur élaboration. Enfin, ces projets ont vocation à soutenir une démarche du Lieu de Mémoire en vue de l’obtention du label European Heritage.

Le programme des quatre jours :

Laisser un commentaire