Semaine autour de Paul Ricoeur / 12, 16 et 19 juillet 2018

Semaine autour du philosophe Paul Ricoeur

Paul Ricoeur, grand philosophe du XXe siècle, est un l’un des écrivains présentés dans l’exposition Écrivains et penseurs autour du Chambon-sur-Lignon. Il fut professeur au Collège cévenol de 1945 à 1948, période pendant laquelle il a fortement marqué les élèves et les habitants du Plateau.
Le Lieu de Mémoire propose trois événements pour mieux le connaître :

Paul Ricoeur, le chemin de l’approbation. Conférence d’Olivier Abel, professeur de philosophie éthique.
Jeudi 12 juillet, 18h30 à la Maison des Bretchs

Olivier Abel, élève de Paul Ricœur, est professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie-Montpellier. Après avoir enseigné au Tchad et à Istanbul, puis à Paris de 1984 à 2014, il a publié entre autres Paul Ricœur, la promesse et la règle (Paris, Michalon, 1996), Le oui de Paul Ricœur (Les petits Platons, 2010) et plusieurs ouvrages de philosophie morale et politique (dont Pierre Bayle, Les paradoxes politiques, Paris, Michalon, 2017).

 

Paul Ricoeur, philosophe de tous les dialogues, film (2007) de Caroline Reussner, sur un synopsis d’oliver Abel et François Dosse. La projection sera suivie d’un débat en présence de la réalisatrice.
Lundi 16 juillet, 21h au Cinéma Scoop (tarifs cinéma)

 

Paul Ricoeur (1913-2005), un philosophe dans la montagne vellave. Conférence de Gérard Bollon, historien, à l’occasion de la parution d’un article dans les Cahiers de la Haute-Loire.
Jeudi 19 juillet, 18h30 au Lieu de Mémoire (entrée libre, dans la limite des places disponibles)

Gérard Bollon, professeur d’histoire puis professeur-documentaliste au Chambon-sur-Lignon, est l’auteur de multiples travaux sur le Plateau Vivarais-Lignon et sa tradition d’accueil et de refuge, du XVIIIème siècle à nos jours. Il a publié notamment, aux Éditions Dolmazon, Les villages sur la Montagne (1998), Paroles de réfugiés, paroles de justes (2010) ; Histoire du Collège Cévenol au Chambon-sur-Lignon, Tome 1 – 1938/1970 (2017).

 

Commenter